comme ma grand-mère...

Publié le par moimeume

…je déteste les médecins. Comme je vous le disais dans mon billet précédent, ma santé n’est pas top en ce moment. Lorsque je me lève le matin, c’est comme si j’avais bu toutes les bières de l’usine Coreff à Morlaix, pardon à Carhaix. N’en pouvant plus, je décide d’aller voir un neurologue pour qu’il me donne quelques conseils même si je connaissais déjà le mal dont je souffrais : stress, manque de sommeil et une ras-le-culite aigue des gosses de riches.
Bref, après m’avoir « ausculter » 2 minutes, ce cher docteur prend son crayon et me dit d’aller acheter des tranquillisants. Bon, là j’ai dû lui dire ne des termes un peu moins injurieux : « va te faire foutre connard, tu sais où tu peux te les mettre tes tranquillisants ». je suis donc ressorti de son cabinet avec une « recette » comme on dit en espagnol qui incluait une herbe (la valeriana) à prendre en infusion et un gel pour faire des massages. tranquilizantes.jpg
Les chiffres les plus récents montrent que 22 000 Péruviens sont dépendants aux tranquillisants. On est évidemment loin des chiffres faramineux que l’on connaît en France mais tout de même ce chiffre est assez alarmant et surtout, en constante augmentation.
La faute certainement à ces médecins sans scrupules et  à la télévision. Non ce n’est pas de l’acharnement de ma part. Le peu de fois où je regarde la boite à con, je me rends compte que 60% des pubs font une véritable apologie aux drogues légales.
Allez, c’est pas bien grave tout ça ; tant que je peux boire ma bière et fumer ma clope tranquillement…

Publié dans société péruvienne

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article