cholo soy...

Publié le par moimeume

Je vous transmets ici la vidéo et la traduction d'une des plus belles chansons qui m'ait été donnée d'écouter au Pérou. La traduction est loin d'être parfaite étant donné que c'est moi qui l'ai faite, mais elle donne une bonne image de la façon dont sont et ont été (mal)traités les cholos.

Au Pérou, ce terme assez dédaigneux (selon le contexte) désigne les Péruviens issus du métissage entre les Espagnols et les Indigènes et qui composent tout de même 37 % de métis de la population totale (45 % d'indigènes, , 15 % de Blancs et 3 % constitué principalement par des Noirs, Japonais, Chinois (y sont partout), quelques Belges et Français aussi !!!
 
Selon quelques références, au Pérou on appelait cholo les chiens qui étaient formés pour chasser des indigènes ou camélidés (c'est un détail dont on ne trouve pas encore d'autre preuves que le témoignage oral). Le mot a été ensuite associé à une variété de métis qui haïssaient ses origines, c'est-à-dire que les indigènes appelaient cholos les métis snob, et enfin les chapetones (l’Espagnol tout juste arrivé en Amérique et par extension l’Européen comme moi par exemple) appelaient Cholos tous les métis (indigène- espagnols). Aujourd’hui, c’est souvent que dans les rues on peut entendre des insultes comme « cholo de mierda », qu’il n’est pas nécessaire de traduire ici.
 
Malgré tout, cette chanson montre qu’il peut et doit exister une certaine fierté d’être cholo. Ce fut le cas dans les années 1970 sous le Gouvernement Révolutionnaire des Forces Armées de Velasco (1968-1975 puis 1980) où malgré la résistance de la caste blanche et raciste, on encensait la race chola. Demandez par exemple à Thierry Roland de parler de Sotil, ce merveilleux footballeur cholo qui fit les beaux jours du FC Barcelone.  
Cependant, cette hymne à la fierté chola fut censurée dans les années 1980 sous le gouvernement de Belaunde Terry, le représentant de cette caste d’oligarques blancs sans scrupule.
Allez, j’arrête le cours d’Histoire. Luis Abanto Morales (le chanteur) nous la chante bien mieux que je ne l’explique.
Bonne écoute.
 

 

CHOLO SOY Y NO ME COMPADEZCAS (Vals peruano de Luis Abanto Morales)
Cholo je suis, et ne vous apitoyez pas sur  mon sort,
Car voici des pièces de monnaie qui ne valent rien,
et que donnent les blancs comme celui qui donne de l'argent,
nous qui sommes cholos nous ne demandons rien,
parce que manquant de tout, nous avons accès à tout.
 
Laisse-moi sur la cime, vivre librement,
gravir les collines derrière mes chèvres,
à labourer la terre, à tisser les ponchos, à faire brouter mes lamas,
et jeter aux vents la voix de ma quena,
tu dis que je suis triste, que veux-tu que je fasse ?
 
Ne dites-vous pas que le cholo est sans âme,
et qu’il est comme pierre, sans voix, sans mot,
et qu’il pleure à l'intérieur, sans montrer ses larmes.
 
Par hasard, ce ne sont pas les blancs, venus d' Espagne,
qui nous ont donné la mort pour de l’or et pour de l’argent,
n'y a-il pas eu un tel Pizarro qui tua Atahualpa ?
à la suite de beaucoup de promesses, jolies et fausses.
 
Alors, que veux-tu? Que veux-tu que je fasse ?
Que je sois heureux comme un jour de fête,
Pendant que mes frères courbent le dos,
pour quatre centimes que le patron leur donne.
Tu veux que je m’amuse ?
pendant que mes frères sont des bêtes de charge
en portant des richesses que d'autres s'accaparent.
Tu veux que les rires m’allongent le visage
pendant que mes frères vivent dans les montagnes comme des taupes,
qu’ils creusent et creusent encore, pendant que s’enrichissent ceux qui ne travaillent pas.
 
Tu veux  que je me réjouisse,
Pendant que mes soeurs vont dans les maisons de riches, 
pareilles à des esclaves.
Cholo je suis et ne vous apitoyez pas sur mon sort,
 
Laisse-moi sur la cime, vivre librement,
gravir les collines derrière mes chèvres,
à labourer la terre, à tisser les ponchos, à faire brouter mes lamas,
et jeter aux vents la voix de ma quena.
laisse-moi tranquille, car ici la montagne, 
m'offre ses pierres, peut-être plus douces, 
que ces condoléances que tu me fais.




une quena c'est quoi?? ben c'est ça :
quena.jpg
 

Publié dans artistas du Pérou

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article