un peu de tout

Publié le par moimeume

Me revoilou.
  • Pour raconter quoi? Sur un plan perso, ça y est, c’est fait.
  • Quoi ? J’ai donné ma démission à la dirlo du collège où je bosse.
  • Pourquoi ? Vous savez déjà pourquoi.
  • Maintenant quoi ? Dedicación total à ce qui me plaît, vraiment, c'est-à-dire l’enseignement. Terminé mon boulot de flic et d’éducateur pour gosses de riches mal élevés.
J’ai encore reçu aujourd’hui l’appel du pied de l’Alliance Française qui voudrait bien me donner un temps complet, documents officiels à l’appui. Ca ne se refuse pas comme dirait un joueur de foot intérimaire.
Bonne transition pour vous parler de ma situation ici au Pérou. Ca fait 2 ans et demi (et oui déjà) que je suis un sans-papiers. De là à dire que je vis la même situation qu’un plongeur du Buffalo Grill, faut pas exagérer.
Je dois minimum sortir tous les 3 mois du territoire Péruvien pour renouveler mon visa de touriste. Evidemment, c’est pas super légal mais en donnant un p’tit bakchich aux policiers des frontières (10 dollars pour ceux que ça intéresse), on m’autorise très naturellement à réitérer mes séjours aux pays des Incas.
Un autre moyen beaucoup plus facile est d’aller voir Monsieur X au bureau des Migrations à Trujillo, de filouter un peu et de lui donner 60$, le prix normal d’une prolongation de visa. Mais ces 60$ vont directement dans sa poche et non pas dans les caisses de l’État. Entre gringos de Trujillo, on s’amuse d’ailleurs à parler de cet homme qui a le parfait physique du fonctionnaire corrompu et que tous connaissons ici. Alors OUI, j’avoue Monsieur le juge, je l’ai fait une fois et j’en suis pas (peu) fier.
C’est comme ça ici, la corruption a toujours existé et a même été institutionnalisé sous la dictature de Fujimori, président de 1990 à 2000. Re-transition pour vous parler de cet escroc qui va lancer sa candidature pour devenir sénateur au Japon. Imaginez que Sarko après les déboires judiciaires qui l’attendent s’exile en Hongrie pour y devenir sénateur !!! Ça a de la gueule quand même. 
Fujoimori.jpg Photo récente récente d'Alberto Fujimori, assigné à rsidence à Santiago de CHile depuis plus d'un an. 
Mais avant de continuer, un petit retour en arrière est nécessaire. En 2000, el Chino, comme l’appelle les Péruviens est inculpé, fuit le Pérou après la diffusion d’une vidéo montrant le chef des services de renseignement corrompant un député. Depuis, Alberto Fujimori a été accusé de corruption et crime contre l’humanité. Rien que ça !
Cependant, alors qu’il vivait paisiblement au pays du soleil levant, il décida de revenir pour se présenter aux élections présidentielles de l’année dernière.
Malheureusement pour lui, et seulement pour lui, lors d’une escale à Santiago de Chile, il fut arrêté par la police, et fait depuis l’objet d’une demande d’extradition de la part du gouvernement Péruvien. Et maintenant, pour échapper à la justice Péruvienne, il veut se présenter comme sénateur japonais. Belle entourloupe entre nous.
Je ne veux pas mettre ma main à couper mais je suis prêt à parier que s’il avait pu se présenter aux élections, il n’aurait pas été loin de gagner. Comment un assassin, voleur et corrompu aurait pu gagner vous allez me demander ? Réponse de Chirac, pardon,  d’un chauffeur de taxi: «  Ben, el chino, bien sûr qu’il nous a volé, mais pas plus que les autres. Et au moins avec lui, nous aussi on avait le droit de voler ! »
J’avoue être resté sur le cucul quand j’ai entendu ça. Mais loin de moi l’idée de dire que le Pérou est un pays de voleurs et de corrompus (quoique) mais cela me fait rebondir sans transition cette fois-ci sur le sondage que nous propose ce mois-ci mon pote Belche (ça va au fait ?) : « quel est le mal profond du Pérou ? »
J’ai beau réfléchir et je ne trouve aucune « réponse unique ». La seule qui me viendrait serait peut-être nous les occidentaux qui laissons et obligeons ce pays et tant d’autres à crever.
Et moi le premier. Mais je ne vais pas m’auto flageller pour autant…
Allez, sans transition, je m’en vais d’un pas joyeux travailler. Aujourd’hui, dernier examen oral avec mes étudiants qui vont me manquer.

Publié dans société péruvienne

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

El Nino 29/06/2007 04:35

Evidemment, ce qu'il dit est énorme. Mais ça ne m'étonne pas ...

@tom 29/06/2007 02:14

Intéressant cet article. J'irai pas jusqu'à comparer Sarko et El Chino, mais c'est vrai que c'est honteux ce qu'il fait.

Sinon, comment se fait-il qu'étant au Pérou depuis si longtemps, tu aies toujours un visa de touriste? Tu travailles pourtant, non?

@tom 29/06/2007 02:12

« Ben, el chino, bien sûr qu’il nous a volé, mais pas plus que les autres. Et au moins avec lui, nous aussi on avait le droit de voler ! »

Je suis sur les fesses moi aussi!